09/07/2010

UN AMOUR BRISE

Dans notre campagne tranquille, il ne se passe jamais rien. Calme, luxe et volupté . Et avec le temps qu’il fait, pas besoin de gaspiller son argent pour faire bronzette à des milliers de kilomètres.

Depuis quelques semaines, Lilly, ma jolie voisine roucoule (plus que les tourterelles domiciliées sur le toit de ma remise).  Du coup, barbecue sur barbecue pour  présenter l’heureux élu à  ses amis et à sa famille. Musique endiablée et  propos légers jusqu’à tard dans la soirée. Moi, je reste sur ma terrasse avec un verre dans une main et un bouquin dans l’autre. Au passage, je vous livre mon bulletin de santé : récupération parfaite de mon bras, grâce au kiné qui a un doigté de fée (dommage qu’il soit pédé, sans quoi je l’aurais dragué).

Bref, revenons à Lilly qui nageait dans le bonheur jusqu’à hier soir.   J’entends des éclats de voix et je comprends que le prince charmant est en phase de redevenir crapaud. La sœur de Lilly l’a vu en charmante compagnie, pas loin de chez elle, occupé à rouler des pelles à une jouvencelles. Les preuves devaient être aussi accablantes  que la température extérieure, vu que le monsieur ne pipait pas un mot.

LI

Peu de temps après, j’entends des portes claquer et un bruit de verre cassé. Je vais zieuter à la fenêtre de devant et je vois le pare-brise (de la voiture du roucouleur ) éclaté. Lilly en furie, devant la voiture, crie :  « T’a brisé mon cœur, je peux bien briser ta casserole ».  Sur ce, elle donne un coup de pied dans la portière et rentre chez elle.

08:42 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Heureux d'apprendre que votre bras a retrouvé son potentiel à 100%. Vous allez pouvoir récupérer tout le retard accumulé.Ici la main de Mireille est loin du compte.
Superbe Lilly, j'ai un éclat au pare-brise... je vais la draguer un peu et espérer...
Bises mijotées.

Écrit par : Mireille&Pat. | 09/07/2010

Un verre dans la main, un bouquin dans l'autre, au jardin...à des milliers de kms d'une plage improbable pleine de gens se marchant les uns sur les autres...mais quel luxe que ces vacances ! Dans mon jardin, un verre de vin blanc frais à la main assis à l'ombre du grand tilleul j'écoute les palombes roucouler et les criquets caqueter. Oui, j'ai aussi mis du temps à trouver le graal...

Écrit par : robert | 21/07/2010

Les commentaires sont fermés.