27/01/2013

Orientation hétérosexuelle nette

09:58 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/12/2010

TOUS LES MALES ONT LE MEME PROBLEME AVEC LES FEMELLES ?!

ATT0006711.jpg

10:00 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/12/2010

LA FEMME AU LIT...

...aux différentes étapes de sa vie

A 8ans : Vous l'emmenez au lit et lui raconter une histoire.

 
A 18 ans : Vous lui raconter une histoire pour l'emmener au lit.
A 28 ans :Vous n'avez plus besoin de raconter une histoire pour l'emmener au lit.

FI.jpg

A 38 ans : Elle vous raconte une histoire et vous emmène au lit.

A 48 ans : Elle raconte une histoire pour éviter d'aller au lit.
A 58 ans :Vous restez au lit pour éviter ses histoires.
A 68 ans : Si vous l'emmenez au lit, ce sera toute une histoire.
                                   A 78 ans : Quel lit ? Quelle histoire ?Mais qui diable êtes-vous ?

 Selon L' INSEE
190 374 personnes font l'amour en ce moment

212 130 personnes s'embrassent
 

Les autres lisent les histoires à la con d’Aline Amball !

10:11 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

04/12/2010

FEMME FRIGIDE ?

fr.jpg

09:46 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/11/2010

L'ENTERREMENT D'UN CARDIOLOGUE

La scène se passe au cimetière.

Au moment de l'inhumation d'un célèbre cardiologue, de nombreux confrères sont présents.

co.jpgPour la circonstance (vu qu'il est cardiologue), l'entrée du caveau a été ornée d'un énorme coeur de deux mètres de haut, fait avec des fleurs, et le cercueil est placé devant.

Après le sermon et les adieux, le gigantesque coeur s'entrouvre, le cercueil est placé à l'intérieur et le coeur se referme.

Tout le monde est silencieux,triste mais admiratif devant cette démonstration très significative.

Soudain, un homme éclate de rire.

Son voisin le réprimande d'un air sévère :

« Chut ! Mais qu'est-ce qui vous prend de rire comme ça? »

« Je pense à mes obsèques.... Je suis gynécologue ! »

20:32 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/11/2010

CA POUSSE DANS NOS JARDINS

jar.jpgjaa.jpgja.jpg

16:19 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

08/11/2010

A PROPOS DE L'EJACULATION PRECOCE

ej.jpg

10:29 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/09/2010

LE PLAN D'EPARGNE QU'IL VOUS FAUT

    Si à l'ouverture d'Eurotunnel vous aviez pris 1000 Euro d'actions, aujourd'hui, vous auriez encore 27 Euros .

Si vous avez acheté des Fortis, aujourd'hui, il vous reste...ok, je ne retourne plus le couteau dans la plaie...

 

 Mais sachez que si  l'an passé, vous aviez acheté pour 1000 Euros de bacs de Jupiler, vous auriez tout bu, et en plus, aujourd'hui, il vous resterait 380 Euros de consigne, soit le plus haut rendement !

KCAKAYP3QCA1O0ZHICA1493YBCAFNL0G7CAGD2JTMCA6RXUGBCA2VD60YCAFGU1M7CA5L1MFGCADNWHSLCAX9OBOLCA2E5AYPCAYVT6N5CAVQ3QUECANNXGZYCATFEQ4GCAKPCJPICAQ0E9RP
Avouez que le P.E.J. (Plan Epargne Jupiler ) c 'épargne qu'il vous faut ; sans oublier que les dividendes sont payés en LIQUIDE !

 

08:11 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

09/07/2010

UN AMOUR BRISE

Dans notre campagne tranquille, il ne se passe jamais rien. Calme, luxe et volupté . Et avec le temps qu’il fait, pas besoin de gaspiller son argent pour faire bronzette à des milliers de kilomètres.

Depuis quelques semaines, Lilly, ma jolie voisine roucoule (plus que les tourterelles domiciliées sur le toit de ma remise).  Du coup, barbecue sur barbecue pour  présenter l’heureux élu à  ses amis et à sa famille. Musique endiablée et  propos légers jusqu’à tard dans la soirée. Moi, je reste sur ma terrasse avec un verre dans une main et un bouquin dans l’autre. Au passage, je vous livre mon bulletin de santé : récupération parfaite de mon bras, grâce au kiné qui a un doigté de fée (dommage qu’il soit pédé, sans quoi je l’aurais dragué).

Bref, revenons à Lilly qui nageait dans le bonheur jusqu’à hier soir.   J’entends des éclats de voix et je comprends que le prince charmant est en phase de redevenir crapaud. La sœur de Lilly l’a vu en charmante compagnie, pas loin de chez elle, occupé à rouler des pelles à une jouvencelles. Les preuves devaient être aussi accablantes  que la température extérieure, vu que le monsieur ne pipait pas un mot.

LI

Peu de temps après, j’entends des portes claquer et un bruit de verre cassé. Je vais zieuter à la fenêtre de devant et je vois le pare-brise (de la voiture du roucouleur ) éclaté. Lilly en furie, devant la voiture, crie :  « T’a brisé mon cœur, je peux bien briser ta casserole ».  Sur ce, elle donne un coup de pied dans la portière et rentre chez elle.

08:42 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/07/2010

PRÊTE POUR LE PRINCE CHARMANT !

prince11

09:15 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/07/2010

PARKING POUR HABITUES

park

09:00 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/06/2010

TAMPAX

PubTampax1

13:26 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/06/2010

AH, CETTE SOLIDARITE MASCULINE AU FOOT !

sol

09:45 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/06/2010

LA LEVITATION CHEZ LES MYSTIQUES ?

Pas du tout, vu que c’est un phénomène physique.

 

levit

09:02 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/05/2010

TOUT VA BIEN !

Bof, autant s’en persuader mais…Remarquez que j’ai des journées bien remplies, vu que je fais tout au ralenti. Et je passe pas mal de temps au téléphone et pas qu’avec mes copines.

Je vous raconte mon dernier échange avec l’hosto. Ce matin, je reçois une facture dans laquelle on me prie de payer les radios, la consulte, l’attelle et le plâtre. Pour rappel, je n’ai pas de plâtre mais une belle attelle bleue.

Donc, je prends mon courage à deux mains (manière de parler, plutôt  à une seule main) et j’appelle l’hosto. Musique…remusique et un charmant monsieur qui me passe le service facturation. Je donne les références et aussitôt la madame me dit que tout est normal et que je n’ai qu’à payer.

Je lui que je n’ai pas de plâtre. Elle commence son travail de persuasion bien documenté :

 « Vous êtes bien venue aux urgences ?! »

Moi : « Oui, mais … »

Elle : « Vous avez fait des radios ? »

Moi : »Oui mais… »

Elle : « C’est bien écrit que vous avez eu un plâtre et si vous n’êtes pas d’accord vous pouvez contester mais il vaut mieux payer la facture pour éviter tout problème ».

J’ai bien capté qu’il était inutile d’insister.  J’ai décidé de payer la facture, en déduisant le plâtre mais depuis que j’ai raccroché, mon moral s’est envolé. 

Pour finir, je me demande si je ne devrais pas convoquer un huissier pour constater  mon état de santé et les accessoires utilisés?!

 

17:23 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

19/05/2010

LE MOIS DE MAI, JE M’EN SOUVIENDRAI !

Le dicton dit : « En mai, fais ce qu’il te plaît ». Le mois de mai chez moi: bras cassé à deux endroits.

Je plante le décor (d’ailleurs, vu mon état de santé, c’est tout ce que je peux  planter) :

J’arrive de la buanderie avec une manne-à-linge bien remplie et je trébuche sur un seau d’eau laissé là par je ne sais pas qui (entre nous, à cette heure-là, y avait que moi dans la casbah).

Premier constat : je me retrouve par terre, tête dans le mur, seau renversé, cul mouillé.

Deuxième constat : mon bras droit ne bouge pas.

Je me lève péniblement et je téléphone à ma voisine. En attendant son arrivée, j’enlève mon jean et j’en mets un nouveau que je n’arrive pas à boutonner.

Bref, à l’hosto, après la radio, le toubib me dit en souriant :  Deux petites fractures, c’est parfait, il ne faut pas opérer, je vais vous immobiliser . Bof, lui ai-je répondu, c’est déjà fait, je ne sais pas  le bouger.

brJe sors de là avec une belle attelle bleue, un certif d’incapacité et une attestation de soins à prodiguer par une infirmière diplômée.

Eh voilà, depuis tout est compliqué: s’habiller, couper la viande, laver la salade… Du coup, je me nourris au chocolat.

12:51 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

19/04/2010

SEXE, LE DIMANCHE VOUS PRATIQUEZ:

- Cléopâtre sur le buffet ;

- le missionnaire amélioré;

- la cuillère et la théière;

- la chevauchée d'Andromaque;

- autre possibilité.

blo

09:00 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

18/04/2010

SI ELLE VOUS DIT: VIENS ME LAVER, FAUT PAS HESITER

lave

09:00 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/04/2010

L'ART DU SEXE ORAL...PAS MAL

sexe

08:45 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/04/2010

Son péché, il aime le vin.

L’autre  jour, Désiré a rencontré à  Nuits Saint Georges  la petite Julienas, drôlement  mimi, un sacré beau Meursault, bien charpentée, et sous sa robe vermillon un grand cru classé; ils ont passé une sacré  belle journée !

Ils se sont  balladés Entre-deux-mers, ils ont   Vacqueyras sur la plage, les pieds dans l'eau Clairette et comme le Mercurey montait sérieusement, ils ont commencé à avoir les Côtes-Rôties. Du coup, ils ont décidé de rentrer.

Mais voilà, en partant, ils se sont  retrouvés coincés dans les embouteillages, enfin les bouchons, quoi! Ils ont commencé à disputer, bref à se  crêper le Chinon .  D'un seul coup Julienas  a claqué la Corbière de la Banyuls et elle est partie !

Il s’est  retrouvé comme Macon. Quoi, s'est-il dit, elle est déjà partie, avant même d'avoir eu le temps de la Sauternes ! Mais il a couru après elle dans Lalande et les Chardonnay pour la rattraper. En la tenant dans ses bras, il lui a dit: "Ne pars plus Gamay ! "  

En pleurant, elle lui avait répondu :  "Ne m'en veux pas, je voulais juste être certaine que ton Saint-Amour était vraiment Sancerre".

Depuis, ils ne se sont plus cuités .

16:12 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/04/2010

BLOG EN VACANCES

blog_en_vacances

12:00 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/04/2010

PETITE LESSIVE A LA MAIN

lessive

09:00 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/04/2010

LE ROLE D'UNE DEMOISELLE D'HONNEUR ?

...Veiller à ce que tout soit parfait pour la mariée !

mariée

10:00 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/04/2010

SUDOKU POUR BLONDES

sudo

07:45 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

01/04/2010

POISSON D'AVRIL ?

POISSO

08:45 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

31/03/2010

LA LECON DE REPASSAGE

ferMimi vient de me raconter la dernière visite de la Dame de Pique. Comme son nom l’indique, il s’agit de la génitrice du chéri. La belle doche a un avis tranché sur tout sujet et  a fortiori dans le domaine ménager…nettoyer, astiquer, surgeler…aucun secret. Quand elle passe chez Mimi, elle tique, elle pique et elle explique comment il faut faire…Ca gonfle Mimi, j’vous dis pas ! Bref, pas plus tard que tantôt, la Dame de Pique est passée apporter de l’aspic, car elle ne vient jamais sans raison, ni les mains vides (et la tête ?...Alouette !) 

Donc, la belle doche, en arrivant, trouve Mimi en train de repasser. Directo, elle visualise la belle chemise de son fiston, traitée comme un vil chiffon. Avec un ton assuré, elle prend possession du fer à repasser et dit :« Mimi, fais-nous un café, je vais l’arranger ! » Mimi s’en va à la cuisine, tout en racontant une histoire sur la voisine. La dame de Pique, pour mieux écouter (elle est dure de la feuille), fait quelques pas en direction de la cuisine…Une poignée de secondes plus tard, Mimi arrive avec le café et se met à hurler :« Ooooh, la chemise d’Andréééé ! » 

La mère du précité se retourne et voit le fer oublié (par qui je vous prie ?) en plein milieu du dos qui est devenu noir corbeau !  Aussitôt, elle est partie en bredouillant :« Ca m’est jamais arrivé ! »

 

12:08 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/03/2010

MAIS OU EST-ELLE PASSEE ?

chien

08:57 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

28/03/2010

ENFIN UNE POUPEE MASCULINE COMPLETE

ken

09:15 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

26/03/2010

JOINDRE L'UTILE A L'AGREABLE....sous-titré: VOILA CE QU'ON VOIT DANS LES MUSEES

bain

16:15 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/03/2010

DROGUES DOUCES ET ACCESOIRES

Comme dit la chanson:

A Amsterdam, il y a Dieu, il y a les dames.
J'ai vu les dames de mes yeux, j'ai pas vu Dieu à Amsterdam.
A Amsterdam, il y a les eaux, il y a les âmes.
J'ai vu les eaux dans les canaux, j'ai pas vu d'âme à Amsterdam.
A Amsterdam y a des vélos et y a des trams
et des bateaux qui font font l'amour au carrefour à Amsterdam.

Oui, il y a tout ça et les friandises en chocolat (clin d'oeil à Mireille et Pat)

secho

sans oublier (pour les douillets) le fouet en soie et les menottes en (fausse) fourrure...

15:36 Écrit par Aline Amball dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |